Retour au numéro
Partager sur :
Vue 18 fois
16 avril 2007

Dans les rayons

Les Historiens de la pensée économique - François ETNER (1971)

L'économie occupe une place controversée parmi l'ensemble des savoirs : selon les uns, elle serait au mieux une « science humaine », c'est-à-dire une pseudo science ; selon les autres, elle serait une science aussi respectable que les autres. Il en résulte que l'on a écrit l'histoire de la pensée économique d'au moins deux points de vue très différents : le premier met en avant les doctrines sociales des économistes et montre le rôle du contexte politique dans leurs controverses ; le second propose de dresser le catalogue des principaux théorèmes et il cherche les conditions de leurs élaborations. Cet ouvrage explique comment les historiens de la pensée économique ont procédé, pour aboutir à des récits raisonnés et édifiants. Il s'avère que ces récits ont beaucoup varié, en fonction de la date où ils furent publiés, et pas seulement en fonction de l'approche méthodologique de leurs auteurs.

François ETNER, ancien élève de l'ENSAE (1971), est professeur d'économie à l'université Paris-Dauphine

De la stratégie business aux systèmes d'information - René MANDEL (1966)

Cet ouvrage offre une vraie vision sur les défis de l'informatique dans l'entreprise d'aujourd'hui et contribue à situer les enjeux sous-jacents des directions informatiques.
Il propose une méthode, la Trame Business, permettant aux entreprises d'être plus réactives et de faciliter leurs évolutions, tant sur le plan économique, organisationnel, que sur celui des processus et systèmes d'information. Le modèle de l'entreprise proposé est fondé sur des invariants et permet la désynchronisation des cycles, entre stratégies et systèmes.
Cet ouvrage présente de manière théorique et pratique la méthode de la Trame Business, un modèle orienté événement et chaîne de valeur. Cette vision, s'appliquant à l'entreprise et à son écosystème économique, revisite ses activités-type (définition de l'offre, fabrication et relation client). Cette approche, illustrée par de nombreux exemples et schémas, permet de bâtir une continuité entre les dynamiques du business et les architectures de services, en passant par le management stratégique, l'urbanisme et le design des systèmes d'information.

De l'Informatique - Savoir vivre avec l'automate - Michel VOLLE (ENSAE 1965)

"De l'Informatique" décrit l'incidence de l'informatique sur les institutions et la société: l'informatisation les transforme autant que le fit voici 3000 ans l'invention de l'écriture. Michel Volle montre comment s'articulent, dans l'action, l'être humain organisé et l'automate programmable doué d'ubiquité, l'EHO et l'APU? Ce livre propose aux personnes, comme aux entreprises, une présentation de l'évolution et du fonctionnement de l'informatique qui les aidera à en tirer parti ; il dévoile la nature d'un changement dont la perception est souvent faussée par le mythe de l'intelligence de l'ordinateur et par les défauts de notre vocabulaire; on évoque les obstacles et les pièges que ce changement rencontre. Savoir vivre avec l'automate apparaît alors pour la société comme un enjeu crucial. L'entreprise est le laboratoire où cet enjeu peut se préciser et où des solutions s'expérimentent, fût-ce par tâtonnement. Pour les évaluer il faut considérer l'entreprise du point de vue de l'utilité de ses produits, de la pertinence de son langage, de la qualité de sa modélisation. Cela conduit à examiner comment s'articulent, autour de l'informatique, les trois " mondes " de la nature, de la pensée et des valeurs.

Michel Volle (ENSAE 1965) est président d'honneur et délégué général du club des maîtres d'ouvrage des systèmes d'information (www.clubmoa.asso.fr). Il est l'auteur d'ouvrages sur la statistique et sur l'économie des techniques de l'information et de la communication.

Comment nous avons ruiné nos enfants - Patrick ARTUS (ENSAE 1975) et Marie-Paule Virard

Le mouvement social qui a marqué le début de 2006 est révélateur d'une crise profonde : les nouvelles générations sont plongées dans un grand désarroi et leur soutien au système se délite progressivement. Les jeunes de banlieues constatent qu'ils n'ont rien à en attendre, les étudiants que leurs diplômes ne leur garantissent pas l'emploi, les trentenaires que l'ascenseur social est en panne.
Tout se passe comme si la France avait sacrifié sa jeunesse pour préserver coûte que coûte son « modèle social », lequel profite essentiellement aux baby-boomers. Comment en est-on arrivé là ? C'est à cette question qu'entendent répondre, sans préjugés ni tabous, Patrick Artus et Marie-Paule Virard dans ce livre incisif.

Patrick Artus, ENSAE 1975, est directeur des études économiques du Groupe Caisse d'épargne et de la Caisse des dépôts et consignations, professeur à l'École Polytechnique et professeur associé à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne. Marie-Paule Virard est rédactrice en chef du magazine Enjeux-Les Échos. Ils ont déjà co-signé "Le capitalisme est en train de s'autodétruire", La Découvert, 2005.

Les classes moyennes à la dérive - Louis CHAUVEL (ENSAE 1990)

Privilégiées ou condamnées ? Les classes moyennes ne connaissent certes pas les difficultés des périphéries les plus déshéritées (pauvreté, exclusion, relégation...). Mais leur apparent confort dissimule un cruel déficit d'avenir. Tandis que nous nous inquiétons de ses marges, c'est peut-être en son cœur que la société française se désagrège. Où est ce cœur ? Il ne s'agit pas seulement d'un " juste milieu " entre l'élite et les classes populaires La centralité des classes moyennes tient d'abord à l'imaginaire de progrès et d'émancipation qui leur fut longtemps associé et dont témoignent les grandes conquêtes sociétales des années 1950-1970 propriété du logement, départs en vacances, acquisition d'une automobile, contraception, accès à l'université, etc. C'est cet imaginaire qui s'effondre aujourd'hui. De même qu'elles associèrent les autres à leurs succès, les classes moyennes les entraînent à présent dans leurs difficultés. Leur dérive pourrait devenir demain le cauchemar de tous.

Louis Chauvel, ENSAE 1990, sociologue, est professeur à Sciences-Po. Chercheur à l'Observatoire des conjonctures économiques (OFCE) et à l'Observatoire sociologique du changement (OSC), il est aussi membre de l'Institut universitaire de France. Spécialiste des inégalités et des dynamiques générationnelles, il est l'auteur du Destin des générations (PUF, 1998)

(source : PUF)

Une région de projet : l'avenir de Paris - Frédéric GILLI (ENSAE 2000) et Paul Chemetov

Tous les travaux récents sur la région urbaine de Paris font le même constat : celle-ci s’est transformée en un ensemble métropolitain qui dépasse les limites de l’Ile-de-France. Il a donc paru utile d’analyser la réalité géographique, physique, sociale et économique de ce qui constitue le noyau central de l’agglomération parisienne d’aujourd’hui, à partir duquel peuvent s’élaborer les réponses à la hauteur des enjeux de la compétitivité de Paris, de la région capitale mais aussi du territoire national.

Tel est l’objet de l’expertise demandée par la DIACT à Paul Chemetov et à Frédéric Gilli, qui concluent à l’existence d’un noyau central aux contours flous et diversement centré que produisent les différentes fonctions métropolitaines. Les auteurs montrent que l’échelle la plus pertinente en matière de gouvernance varie selon les domaines. Ils soulignent aussi que les investissements qu’appelle le renforcement du rayonnement international de l’agglomération centrale doivent être avant tout des investissements en matière grise, aussi lourds soient-ils au plan financier.

Aux acteurs du développement de se saisir maintenant de ces réflexions et pistes d’action très ouvertes ainsi proposées pour que la recomposition du noyau central de la Région urbaine de Paris permette à celle-ci de devenir l’espace métropolitain capable de soutenir, au XXIe siècle, la compétition avec les très grandes régions urbaines en réseaux qui apparaissent aux quatre coins du monde.

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.