Retour au numéro
Partager sur :
Vue 255 fois
09 septembre 2003

Le guide du promoteur amateur

Publié par Pierre Morichau-Beauchant (SEA 67) Éditions Eyrolles (1994) | N° 2 - Environnement : Les enjeux économique

C'est un guide pratique, en ce sens que le lecteur y trouve toutes les informations nécessaires pour réaliser une opération de promotion immobilière privée.

C'est aussi le récit, sur un ton résolument humoristique, d'une aventure personnelle vécue par l'auteur.

Un promoteur gagne beaucoup d'argent, dit-on, mais ce n'est assurément pas en dormant... surtout quand il se jette à l'eau sans rien y connaître!

L’auteur a appris par l'expérience; il a complété son information ensuite.

Le secteur immobilier fait beaucoup parler de lui, avec tous les excès d'honneur et d'indignité qui accompagnent immanquablement l'actualité. Après les désastres en milliards de francs, au milieu des statistiques en centaines de milliers de logements, n'y aurait-il pas une place pour l'initiative individuelle? À l'âge du micro-ordinateur, du digicode et de l'automate à Carte Bleue, ce serait naturel.

Le livre décrit d'abord les différents acteurs, leur statut juridique et leur mode de rémunération.

Il expose ensuite, pas à pas, les étapes de la construction et de la commercialisation d'un immeuble.

En fait de statistique et d'économie, on y trouve une mise en perspective de la conjoncture immobilière, remontant à la première crise pétrolière: 1 973-7~4. On comprend ainsi l'origine de la flambée de 1986-90. On comprend aussi pourquoi la « reprise » n'est pas imminente, et sera très lente, contrairement à ce que les professionnels ont tenté de faire croire au cours de ces trois dernières années (ils en reviennent).

Il y a trois messages successifs dans ce livre. Le premier, c'est que faire construire est le seul moyen d'obtenir le logement dont on rêve à un coût abordable. Si l'opération est bien menée (ce qui demande du soin et de la patience, mais aucune compétence particulière), le résultat final est même un gain confortable; le traitement fiscal, quand on a le statut de non-professionnel, est très avantageux.

Le deuxième message, toujours d'ordre matériel, est qu'une telle opération permet de se constituer un patrimoine immobilier conséquent en vue de la retraite; quand on connaît l'avenir des régimes obligatoires, ce n'est pas négligeable.

Le troisième message est que chacun doit se prendre en main, au lieu de récriminer tout en invoquant « la solidarité » à son hypothétique profit. Il ne faut pas attendre la soixantaine pour entreprendre un projet réellement personnel. Le changement s'apprend à quarante ans.

Quiconque possède un niveau scientifique et culturel élevé, comme celui que donne l'Ensae, se doit (et doit à la collectivité) d'en tirer le parti maximum.

Autrice

Pierre Morichau-Beauchant (SEA 67) Éditions Eyrolles (1994)

Articles liés par des tags

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.